A chaque type de pêche son matériel

En plus des bateaux fabriqués par Juan, quelques outils sont indispensables pour pêcher, notamment des filets. Les fabriquer est tout un art : ce sont les pêcheurs qui les tissent eux-mêmes en se procurant de la corde (pour la bordure extérieure, où sont fixés les lests et les flotteurs) et du nylon pour quadriller. En fonction du type de poisson qu’ils veulent prendre au piège, ils tissent les filets plus ou moins serrés ; à Cabo de San Francisco, on pêche de gros poissons en haute mer (thon), de plus petits poissons près de la côte (daurade, bar, maigre) et des crustacés dans les eaux plus douces de l’estuaire de la rivière Chispa (langoustines, crevettes, crabes).

En général, il faut 100m de fil pour confectionner un filet, ce qui occupe deux personnes pendant une journée entière. Tous les soirs, en rentrant sur la plage, les pêcheurs s’affairent pendant de longues minutes à démêler leurs filets et à les débarrasser des détritus qu’ils ont récupéré dans l’eau, afin qu’ils soient prêts à être lancés de nouveau le lendemain matin.