Il y a beaucoup de bonnes raisons de prêter sur Babyloan ! Nous en avons sélectionné quelques-unes :

  • Vous affectez votre prêt à une personne : 100 % de votre prêt est alloué à la personne de votre choix.
  • Vous faites le job d’un banquier : les populations bénéficiaires sont exclues du système bancaire. Sans le microcrédit, elles n’auraient accès à aucun mode de financement leur permettant de développer leur activité. Sauf à se tourner vers un usurier... En prêtant sur Babyloan, vous participez activement au développement du microcrédit !
  • L'impact social de votre argent est démultiplié : en faisant un premier prêt de 100 € que vous prêtez encore 2 fois après les remboursements des micro-entrepreneurs, vous avez permis d’envoyer sur le terrain 300 € avec un apport initial de 100 €.
  • Vous aidez aussi une famille : un micro-entrepreneur fait vivre en moyenne 4 personnes. En lui attribuant un prêt, ce sont donc 5 personnes qui bénéficient directement de ce prêt solidaire.
  • Vous favorisez l'empowerment : avec votre prêt, vous aidez une personne à s'en sortir "par elle-même", et de manière durable. En savoir plus
  • Vous rendez votre épargne utile !

                            

Par ailleurs, Babyloan défend la philosophie selon laquelle "les petites gouttes font les grandes rivières". Avec un prêt à partir de 10 €, vous aidez considérablement un micro-entrepreneur d'un pays du Sud. 

                         

Logo Babyloan

    

    Un symbole

 

 

Le logo circulaire de Babyloan symbolise les deux forces du prêt solidaire :

  • la sortie progressive de la pauvreté : le micro-entrepreneur, par l'obtention d'un ou de plusieurs microcrédits, améliore progressivement ses conditions de vie en développant son activité.
  • l’effet de levier avec le système du prêt perpétuel. L'argent prêté peut être reprêté plusieurs fois.

Vecteur de multiples interprétations, des prêteurs ont donné au O leur propre signification sur notre page Facebook :

  • Emmanuelle : « Un cercle vertueux, un éternel recommencement, je prête, on me rend, je prête de nouveau... »
  • Jean-François : « Une idée de mouvement perpétuel, infini, une boule de neige qui grossit. »
  • Claude : « Je dirais effectivement que c'est le cycle de l'argent qui après avoir été prêté est remboursé puis prêté à nouveau mais avec un seul bénéficiaire, celui ou celle qui a emprunté et qui a amélioré sa vie
  • Nicolas : « L'argent qui tourne et qui permet à chaque fois la création de nouvelles activités ! »
  • Sandrine : « Tirer le fil de la pelote de la pauvreté »