Fondés sur des concepts déjà existants, les travaux du professeur Yunus constituent une véritable avancée économique et sociale et lui ont valu d’être nominé pour le prix Nobel d’Economie en 2005, et de recevoir le prix Nobel de la paix en 2006.

Surnommé « le banquier des pauvres », c’est fort d’une solide formation en économie quue Muhammad Yunus fonde en 1977 la Grameen Bank (littéralement « banque village ») afin de lutter contre la pauvreté et d’élargir l’accès au capital des populations démunies au Bangladesh.

Depuis, le modèle de Muhammad Yunus a été répliqué partout dans le monde, permettant de faire bénéficier les plus pauvres de micro crédits qui leur permettent de développer une activité économique génératrice de revenus.

Le crédit solidaire accordé à ceux qui n’ont jamais pu emprunter révèle l’immense potentiel inexploité que tout être humain porte en lui.

Il rend créatif, non pas en contraignant à l’adoption de nouvelles méthodes ou de nouvelles croyances, mais en donnant la possibilité de réaliser ses propres rêves.

Microfinance et entreprise sociale


De nombreuses entreprises s’impliquent aux côtés de Muhammad Yunus pour promouvoir une finance solidaire, et à fort impact social.

Babyloan se réclame ainsi du modèle d’entreprise sociale élaboré par Muhammad Yunus et s’engage avec lui sur le chemin de la finance solidaire, notamment à travers son partenariat avec la Fondation Grameen-Crédit Agricole entrée au capital de Babyloan en 2010 et fortement impliquée au sein du Comité de Sélection de nos partenaires sur le terrain et de notre Comité Stratégique

Pour l’anecdote, Muhammad Yunus a préfacé le livre Recettes Solidaires, publié par les Bocuse d'Or Winners, qui sortira fin 2014. Ce livre de recettes solidaires décrit l’engagement de l’organisation de chefs cuisiniers auprès des micro-entrepreneurs qu’ils soutiennent.
 

Muhammad Yunus et la Grameen Bank

Créée en 1976 au Bangladesh, la Grameen Bank utilise le microcrédit, pour lutter contre la pauvreté. En créant un système bancaire fondé sur la confiance et la créativité, Muhammad yunus a dépoussiéré les mécanismes banquiers traditionnels.

La Grameen Bank est spécialisée dans le microcrédit, et travaille aujourd’hui dans plus de 50 000 villages. Sur les milliards de dollars de prêt, la « banque des pauvres » de Muhammad Yunus affiche des taux de remboursement de l’ordre de 99%, gage du grand sérieux de l’organisation dans la sélection des projets.

Autre particularité de la Grameen Bank, elle est détenue à 94% par des micro-entrepreneurs, majoritairement des femmes, et à 6% seulement par le gouvernement bengali. Cette caractéristique renforce sa crédibilité sociale et lui donne une indépendance certaine.