Les micro-entrepreneurs sont le plus souvent issus de populations isolées économiquement, géographiquement ou socialement. Ils évoluent dans le secteur informel : petits commerçants, vendeurs ambulants, artisans, agriculteurs... Ils se trouvent en situation de précarité et leur niveau d’éducation et de formation est généralement faible.

Les micro-entrepreneurs se trouvent majoritairement dans les pays en développement, mais on en trouve désormais dans des pays comme la France, pays le plus avancé d’Europe en la matière. Quel que soit son pays d’origine, chaque micro-entrepreneur possède un véritable savoir-faire, et s’appuie sur le microcrédit pour développer une petite activité, et générer des revenus réguliers.

Micro-entreprises : quels secteurs de prédilection ?

Si les micro-entrepreneurs sont libres de choisir leur secteur d’activité, on retrouve néanmoins de grandes catégories au sein desquelles se répartissent les micro-entreprises.

Ainsi le commerce au détail, l’agriculture et la restauration sont largement plébiscités par les micro-entrepreneurs, de même que la confection, l’artisanat et, dans une moindre mesure, les services

La répartition des micro-entreprises au sein des secteurs dépend largement du tissu économique du pays, de son climat (plus ou moins propice à l’élevage, à l’agriculture) et de son niveau de développement.

Les IMF partenaires de Babyloan proposent des services financiers ciblés correspondant aux besoins préalablement identifiés pour un secteur, et adaptés aux spécificités locales. Le micro-entreprenariat présente en effet des spécificités qui diffèrenet selon la région, le pays, et le continent.